Si tout le monde est d’accord sur la nécessité du changement, il faut admettre que cela doit commencer par soi-même.

Si tout le monde est d’accord sur la nécessité du changement, il faut admettre que cela doit commencer par soi-même.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

En terme de comportements c’est deux attitudes qui s’opposent :

– les comportements orientés solutions (confiance, autonomie)
– les comportements orientés problèmes (peurs, jugements).

On est tous partagés autour de ces 2 attitudes et l’étape première est d’accepter sa part de responsabilité dans ce qui arrive.

On se perçoit comme les victimes du système en considérant subir les désagréments sans jamais en voir les avantages.

Le changement n’est pas un événement mais un processus continu.

Il ne suffit plus de réaliser l’étape en cours, mais de se préparer à la suivante.

Le cycle est toujours le même.

D’abord un diagnostic de ce qui doit être amélioré,
puis une phase de préparation,
suivie d’un déploiement d’actions
qui se termine par des gains de performance.

Le changement est une spirale sans fin qui permet à l’entreprise de rester adaptable.

Il faut l’intégrer dans le quotidien : chacun participe au changement en cours.

La route du succès est semée d’échec qu’on se doit de surmonter pour viser l’excellence.

More to explorer

La boule au ventre.

Le matin avant d’arriver au boulot, une sensation bizarre, comme quelque chose qui gène au niveau du ventre. Un genre de sensation

RPM et LEADERSHIP, Quelle relation ?

Le RPM est une pratique sportive inspiré de la course cycliste et qui se pratique en salle.Quelle relation avec le leadership alors ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page